Renault

Renault a un rôle historique dans le sport automobile. En effet, Renault a gagné le premier grand prix de l'histoire automobile en 1906 et a remporté le premier Championnat du monde des rallyes FIA avec la Renault Alpine A110 en 1973. Renault a introduit le turbo en Formule 1 en 1979 et a gagné douze Championnats de F1 comme motoriste ou comme é...

Renault a un rôle historique dans le sport automobile. En effet, Renault a gagné le premier grand prix de l'histoire automobile en 1906 et a remporté le premier Championnat du monde des rallyes FIA avec la Renault Alpine A110 en 1973. Renault a introduit le turbo en Formule 1 en 1979 et a gagné douze Championnats de F1 comme motoriste ou comme équipe de F1. Depuis 2014, Renault fournit toutes les monoplaces courant le championnat de Formule E. Renault a aussi gagné les 24h du Mans avec sa Renault Alpine A442 en 1978.

Renault organise les World Series by Renault, des courses ouvertes au public gratuitement. Les World Series by Renault sont des compétitions qui font émerger de nouveaux pilotes utilisant les mêmes voitures de course, des versions Renault Sport "Trophy" des voitures de séries Renault ou des monoplaces mises au point par Renault Sport, comme la Renault Sport RS.01 de 2014. Les World Series by Renault ont révélé les champions de F1 Fernando Alonso, Sebastian Vettel, Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton, mais aussi le champion d'IndyCar Will Power, ou encore le pilote de F1 et de WTCC Tiago Monteiro.

Renault possède un important palmarès aussi bien en rallyes avec Alpine et Renault Sport, qu'en Formule 1 avec l'écurie Renault F1 Team, et les moteurs Renault F1 construits par l'entité Renault Sport F1. Michael Schumacher, Alain Prost, Fernando Alonso, Sebastian Vettel, Nigel Mansell furent champions du monde de Formule 1 avec des moteurs Renault F1.

Détails

Renault Il y a 138 produits.

Sous-catégories

  • Renault (Avant 1969)

    Toutes les Renault d'après guerre jusqu'à fin 1969

  • Renault 4

    Troisième modèle le plus vendu dans l’histoire de l’automobile et première voiture française la plus vendue dans le monde avec plus de huit millions d’exemplaires, commercialisée dans plus de cent pays, la Renault 4 est une icône

    La Renault 4 est née d’un concept. En 1956, Pierre Dreyfus, président de la Régie nationale des Usines Renault, lance le projet de « la voiture blue-jean« . À l’instar de ce vêtement devenu universel, il souhaite une voiture polyvalente, économique, mondiale, adaptée à l’évolution des sociétés qui se dessine à l’aube des années 60.

    Après cinq ans de développement, la Renault 4, première voiture particulière de la marque à traction avant de la marque, est dévoilée à la presse puis au Salon de l’Auto en 1961. À son lancement, trois versions et une fourgonnette sont présentées ; la R3 qui disparaîtra l’année suivante du catalogue, la R4 et la R4L, L pour luxe, qui deviendra très rapidement le surnom de la Renault 4 dans le cœur des Français.

  • Renault 5 Alpine Turbo

    Toutes les Renault 5 Alpine Turbo... et rien qu'elles !

    Commercialisée en 1982, soit un an seulement après l'éxubérante R5 Turbo, la Renault 5 Alpine Turbo profite des améliorations de la gamme Renault 5 pour évoluer légèrement : sièges baquets avec appuie-tête et renforts latéraux, nouvelle planche de bord, mano de pression de turbo, pare-brise feuilleté, vitres latérales de custodes pivotantes, lunette arrière chauffante munie d'un essuie-glace, sigle "Turbo" sur la calandre et nouvelles jantes alu à ailettes (dessin reprenant une turbine comme sur les Renault 5 Turbo et les Alpine A310 V6). Les options sont peu nombreuses et comprennent la peinture métallisée ou noire vernie, les vitres électriques et des pneus Pirelli P6 175/60 HR 13.

    En montant un turbo dans la Renault 5 Alpine, celle-ci change de nom pour s'appeler "R5 Alpine Turbo" (Type R122B) et développe désormais 110 ch. Précurseur du dowsizing aujourd'hui largement généralisé, Renault se targue de pouvoir offrir avec son 1400cm turbo le couple d'un moteur 2.0 et la consommation d'un 1600 cm3. Des arguments qui n'ont finalement pas beaucoup changés ! Tout cela, bien que le vieux Cléon se refuse toujours au passage à l'injection. Les concurrents de la Coupe R5 profitent eux aussi du changement mais sont plus sensible aux arguments de performances qu'à ceux du progrès technique. Légère, la frèle R5 parvient à accrocher les 185 km/h et il ne suffit plus que de 31 secondes pour abattre une borne.

    Extrait du site www.automobile-sportive.com

  • Renault 5 Turbo

    La R5 Turbo fait son apparition au tour d'Italie de 1979, conduite par Guy Fréquelin. La R5 délivre pour l'occasion 260ch à 7000trs/mn pour un poids de 900kg. Autant dire que la bête est prédisposée à des performances hors du commun.

    Prise d'assaut par la foule, la Renault 5 turbo commence à faire parler d'elle dès sa première sortie, a tel point que la première spéciale est annulée à cause de l'émeute provoquée par ce proto Renault Sport pour le moins original !

    C'est le comportement routier exemplaire de la R5 turbo qui laisse présager d'une belle carrière sportive. Bénéficiant d'une excellente répartition des masses, la Turbo se plie aux exigences de son pilote. Et même si le temps de réponse du turbo est assez présent avant 4000 tr/mn, la 5 Turbo associe, tenue de route, motricité, direction précise et maniabilité, freinage et puissance. Autant de qualités qui manquaient à la R5 Alpine groupe 2.

    La saison 1985 voit entrer en scène la Maxi. Cet ultime développement ne fut fait que dans l’unique but de contrer les meilleures Groupe B sur asphalte, où la maniabilité prime. En fait, elle ne fut construite que pour le Tour de Corse. Épreuve qu’elle remporta.
    Ne pouvant pas prétendre posséder la meilleure voiture de rallye Groupe B, et pour cause, Renault clama que la Maxi 5 Turbo était la 2 roues motrices la plus rapide du plateau du Championnat du Monde sur asphalte.

  • Renault 5 GT Turbo

    30 ans déjà ? En regardant une Renault 5 GT Turbo, et plus encore en s’installant à son volant, on a du mal à y croire. Et pourtant… Dans les années 1980, les gènes des futures Renault sportives, qui ne s’appelaient pas encore Renault Sport, se développaient déjà.

  • Renault Clio

    La Renault Clio est devenue au fil des années une auto référence dans son segment. Il faut dire que la Clio arpente les routes depuis maintenant plus de 26 ans. Cela ne rajeunit pas mais la première Clio est apparue en 1990, puis en 1998 apparaît la Clio 2, ensuite la Clio 3 en 2005 et enfin la quatrième génération voit le jour en 2012.

    En somme la Renault Clio est une véritable institution mais que dire quand son nom est suivie des lettres RS (Renault Sport) ?

    Cela respire le sport et lorsque RS est suivie de Trophy, cela fait saliver !

  • Renault R9, R11 et R19
  • Renault Mégane

    La Renault Mégane est la désignation commerciale de quatre générations de véhicules du segment des compactes du constructeur automobile Renault. Celle-ci a remplacé la Renault 19 produite depuis 1988.

    La première génération a été présentée durant l'été 1995 avant d'être commercialisée le 18 novembre 1995. La seconde génération, présentée en 2002, marque une rupture par rapport au design de la première version. La troisième génération a été présentée à l'ouverture du Mondial de l'automobile de Paris le 4 octobre 2008. La quatrième génération a été présentée au Salon de Francfort 2015 et est commercialisée depuis début 2016.

    Toutes les générations de Mégane berline et break ont été produites dans l'usine Renault de Palencia en Espagne. Les versions coupé cabriolet des Mégane II et III sont toutefois produites dans l'usine Renault de Douai dans le Nord


    Saga Megane R.S.

    2004-2009 : LES DEBUTS D’UNE FUTURE GRANDE

    Une nouvelle offre Renault Sport

    La tradition sportive de Renault remonte à une époque bien plus lointaine que la première Megane R.S. Dès les années 50, sous l’influence d’Amédée Gordini, les premiers véhicules sportifs « grand public » sont produits, avec de nombreux succès et modèles emblématiques, au premier rang desquels on retrouve la R8 Gordini de 1964.
    Dans le segment berline, la Megane R.S. est la dernière-née d’une lignée importante, lancée par la R12 Gordini, qui marque le passage à la traction, dans les années 1970. Pendant la décennie suivante, c’est la R11 Turbo qui se fait remarquer avant de céder le créneau à la Renault 19 16S, pendant les années 1990.
    La Megane 2 R.S. répond à un besoin d’élargissement de la gamme sportive de Renault.
    Présentée pour la toute première fois au salon de Francfort en 2003, Megane R.S. arrive sur la route l’année suivante.

    2005-2009 DE LA PISTE A LA ROUTE, MEGANE R.S. S’INSTALLE SUR LE TERRAIN DES COMPACTES SPORTIVES

    Au cours de sa production à l’usine de Dieppe, entre 2004 et 2009, Megane R.S. connaît pas moins de 4 déclinaisons, 2 restylages et une version DCi. Elle suit l’ambition des équipes de Renault Sport : relier le monde de la compétition automobile à celui du véhicule de série.
    C’est dans cette optique qu’apparaît dès 2005, 9 mois seulement après la sortie de la première Megane R.S., une version Trophy doté d’un nouveau châssis plus radical : le châssis Sport. Avec ce nouveau châssis, Renault Sport développe la double proposition pour ses modèles Megane R.S., qui est reproduit sur les générations suivantes (châssis Sport et Cup).

    2009-2017: MEGANE 3 R.S., LA SPORTIVITÉ CONFIRMÉE

    Présentée en 2009, la nouvelle génération adopte les lignes dynamiques du coupé. L’identité de Megane R.S. se veut plus affirmée : proposer une voiture sportive et utilisable au quotidien tout en étant capable d’atteindre d’excellentes performances sur circuit.
    Plus dynamique, plus sportive

    Se rapprochant de la Megane de série, sa fabrication déménage de Dieppe à Palencia, en Espagne. La chaine de principale de fabrication est alors adaptée pour prendre en charge la R.S. Elle se dote de hanches très marquées, d’une grille d’entrée d’air large, d’une lame aérodynamique de type F1, d’un échappement central et d’un becquet arrière. Au premier regard, elle dégage une sportivité assumée. Elle propose également le Jaune Sport en coloris inédit.

    2011-2016 : UNE RÉFÉRENCE QUI VA TOUJOURS PLUS LOIN

    A l’image des déclinaisons qui ont suivi la première génération, les futures séries limitées et évolutions apportent progressivement un surplus de sportivité et de radicalité à cette voiture.
    Des déclinaisons plus musclées

    Dès 2011, une version Trophy fait son apparition. Basée sur le châssis Cup, elle gonfle son moteur pour monter à 265 chevaux et 360 Nm de couple. Une association qui en fait la traction la plus rapide du marché. Initialement prévue à 500 exemplaires, ce sont 1068 modèles qui sortent des lignes de production, preuve de son grand succès.

    2017 : Présentation de la Nouvelle Megane R.S. au salon de Francfort 2017.

  • Renault R12, R14 et R18
  • Renault R15, R17 et Fuego

    Avec ses coupés R15 et R17, la régie Renault se lance un très audacieux pari : celui de combler un vide dans sa gamme en produisant deux coupés d'un coup ! Ayant disparues de la circulation de nos jours, les Renault 15 et 17 ont pourtant connues une carrière commerciale très honnête et ouvert la voie du succès à la Fuego en profitant du boom des coupés populaires pendant les années 70.

    Après le succès des Renault 15 et Renault 17, la Régie souhaite donner une descendance à ses coupés malgré une perte d’attrait de ce segment à cause des petites sportives et de l’émergence du créneau des GTI. Malheureusement, malgré une politique commerciale huilée et la présentation de diverses variantes, la Fuego n’a jamais atteint ses objectifs.

  • Renault R16, R20 et R30
  • Renault 21 2.0L Turbo

    La Renault 21 Turbo est sans doute la Renault à moteur turbocompressé la plus aboutie des années 80 et 90. Aboutie car elle associe à la fiabilité de sa mécanique, des performances, une tenue de route et un agrément général de haut niveau. Disponible plus tard en version à 4 roues motrices, cette authentique berline sportive à la française conserve tout son intérêt, année après année...

    Ce qui caractérise le mieux la Renault 21 Turbo c'est sa polyvalence. En plus d'être une vraie sportive douée d'un caractère bien trempé, elle n'a pas oublié de rester une authentique berline, spacieuse, confortable et bien équipée. La mécanique est étonnament fiable pour un moteur Turbo et toutes les versions sont agréables.

  • Renault 25, Safrane,...
  • Monospace & SUV

    1984 est l'année de la commercialisation du Renault Espace, premier véhicule du genre, de type monocorps, à tenter la conquête du marché automobile européen. Un pari, certes risqué, mais remporté haut la main par le constructeur.
    En effet, aujourd’hui, le Renault Espace existe toujours, pour la plus grande joie des passionnés de la marque au losange et des familles puisqu’il reste une référence en la matière sur le marché. A noter que la famille des monospaces a évolué depuis et s’est beaucoup agrandie. En effet, en 1996 apparaissent les monospaces compacts inaugurés par le… Renault Scénic ! Les monospaces n’ont donc pas de soucis à se faire, peuvent voir la vie en rose et regarder l’avenir avec confiance.

    Extrait du site www.planeterenault.com

    Les SUV (abréviation de l'anglais Sport Utility Vehicle) sont principalement caractérisés par leur forme bicorps, inspirée des breaks, leur hauteur et leur volume importants. Par rapport aux autres types de véhicules de même taille, l'espace intérieur est souvent très volumineux, et permet aussi bien de transporter des objets assez grands que de voyager en famille, à la manière d'un monospace ou d'un ludospace.

    Les SUV sont majoritairement des cinq-portes, mais il existe aussi des modèles trois-portes, notamment des modèles compacts, très appréciés en ville. De même, la majorité des SUV disposent de quatre roues motrices, notamment les modèles ayant des capacités en hors-route, mais des variantes à deux roues motrices existent également, moins chères, et qui servent de modèles d'accès à la gamme; ces versions sont au demeurant de plus en plus fréquentes et représentent une part croissante des ventes dans la catégorie des SUV.

  • Renault Gordini

    Gordini est une société fondée par Amédée Gordini, spécialisée dans la préparation d’automobiles principalement des marques Renault et Simca.

    En 1937 Simca charge officiellement Gordini de préparer ses Simca 5 de 568 cm³ pour les Rallyes automobiles et toute une série de records du monde.

    En 1951 Gordini devient indépendant et s'installe boulevard Victor dans le 15e arrondissement de Paris. Il met fin à son association avec Simca qui refuse de se lancer en Formule 1 face à Ferrari, BRM ou Mercedes... et devient ainsi constructeur français de Formule 1. Il conçoit son premier moteur personnel de 6 cylindres, 1 987 cm³ à deux arbres à cames en tête, trois carburateurs double-corps Weber pour 175 ch.

    En 1957 Gordini est contraint d'abandonner définitivement la compétition individuelle à la suite d'importants problèmes de financement. Renault demande alors à Gordini de s'occuper de son département compétition et de préparer sa toute nouvelle Renault Dauphine en faisant passer son moteur de 30 à 38 ch avec deux carburateurs double corps pour 170 km/h en vitesse de pointe et 18 secondes au 400 mètres départ arrêté. Les Renault Dauphine Gordini remportent le Rallye automobile Monte-Carlo et le Tour de Corse de 1958.

    Gordini se consacre ensuite à la R8 Gordini avec son moteur de 1 108 cm³ (1964), puis de 1 255 cm³ (1966 - 1970) qui marque son apogée et qui symbolise toute une génération de pilotes Français.

    En 1966 est créée la Coupe R8 Gordini, une des plus célèbres formules de promotion et école de pilotage d'où sortiront Bernard Darniche, Jean-Pierre Jabouille, René Metge, Jean-Pierre Jarier, Jean-Luc Thérier ou Jean Ragnotti.

    En 1969 Renault rachète la marque Gordini dont le nom est conservé jusqu'en 1981. En 1977 le nom de Gordini est associé à la Renault 17 Gordini de 125 ch. À noter qu'au Royaume-Uni la Renault 5 Alpine s'appelle R5 Gordini. C'est la dernière Renault Gordini avant la réapparition de la griffe 25 ans plus tard.

par page
Résultats 1 - 12 sur 138.
Résultats 1 - 12 sur 138.